Catégories
MUSIQUE

Quand le groove du rap rencontre la mélancolie du jazz

Quand le groove du rap rencontre la mélancolie du jazz

Producteur, compositeur, chef d’orchestre et à ses heures perdues rappeur, le jeune pianiste @alfamist est aujourd’hui un de ces couteaux suisses du jazz fusion qui nous fait oublier les frontières entre jazz et Hip‑Hop.

L’autodidacte du quartier de Newham

L’autodidacte du quartier populaire de Newham dans le East London fait son entrée dans la musique en tant que producteur de Grime et de Hip‑Hop. Inspiré par des légendes comme Tom Misch, Robert Glasper ou Miles Davis, le pianiste développe un style mélangeant des mélodies lyriques envoûtantes à des rythmes saccadés et torturés, rappelant incontestablement le maître du « swang » J Dilla. Propulsé sur la scène internationale du jazz par son album « Antiphon » l’artiste ne manque pas de passer par le New Morning et est indéniablement un des principaux ambassadeurs actuels du jazz fusion.

Un univers sombre

Armé du « gloomy » fender rohdes, Alfa Mist nous emmène dans un univers sombre à travers la sortie de son quatrième album « Bring Back » accompagné du MC Lex Amor et de la chanteuse Kaya Thomas‑Dyke. Directement inspiré d’un poème de Hilary Thomas sur la réalité de la construction d’une communauté dans un pays étranger, cet album autobiographique est un hommage à la musique noire des quartiers d’enfance du compositeur.

L’influence du jazz sur le Hip‑Hop

Si l’influence du jazz sur le Hip‑Hop est indéniable, Alfa Mist nous propose un processus inverse. Ses mélodies mélancoliques soutenues par l’utilisation de samples directement issus du rap nous montre que le Hip‑Hop peut désormais influencer le jazz. Un récent passage chez « Colors show » nous démontre une fois de plus la polyvalence du musicien au flow sobre mais puissant, capable de plaquer des suites d’accords inattendues en enchaînant des multi syllabiques percutantes.

Alfa Mist est à retrouver dans les playlists de track_05.


📝 : @turfu_m_1_coup